SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

Grève au lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-bois
Article publié le 10 octobre 2015

La lettre des enseignants du lycée Jean Zay aux parents d’élèves, aux élèves et à la population d’Aulnay-sous-bois.

Les professeurs du lycée Jean Zay d’Aulnay, réunis en Assemblée Générale, ont voté à une très large majorité de demander à leurs organisations syndicales de déposer un préavis de grève à compter du lundi 12 octobre 2015. Nous souhaitons vous en donner les raisons.

Elle s’explique par une dégradation brutale des conditions de travail pour nos élèves et pour nous-mêmes. La logique de la direction de l’établissement, du rectorat et plus généralement de l’éducation nationale est simple : il faudrait faire des économies à tout prix.

Dans le cadre de la fin annoncée de l’éducation prioritaire, des réductions de budget et de l’autonomie accrue des établissements (réforme des « rythmes scolaires », du collège, du lycée…), cette recherche frénétique de diminution des budgets se traduit ainsi :

  • augmentation continue du nombre d’élèves par classes quel que soit le niveau : de 30 à 35 élèves en Terminale et des groupes de langue à plus de 25
  • suppression de la formation secourisme au Lycée dès cette année pour les personnels et dès l’an prochain pour les élèves
  • diminution du nombre d’élèves en portugais – certains élèves sont désinscrits malgré leur volonté de choisir cette option – l’option elle-même est menacée
  • l’option tennis est menacée de disparaître
  • fin des redoublements qui permettaient pourtant de sauver des élèves ayant besoin de plus de temps pour acquérir certaines connaissances
  • voyages, sorties et projets menacés

De plus, la direction de l’établissement, dans la plus grande confusion et avec autoritarisme, prétend imposer ses vues à tous les professionnels qui ont fait la réputation de notre Lycée.

Ainsi, sans considération pour l’avis et l’expérience des enseignants, elle prétend supprimer 6 journées de cours pour imposer à dates fixes des évaluations. Comment imposer à des enseignants des dates fixes sans tenir compte de leur calendrier d’avancement dans le programme et dans la méthodologie ? Notre organisation de devoirs communs et bacs blancs, déjà existante et fonctionnelle, a été remise à plat sans concertation préalable.

Le lycée Jean ZAY est un lycée dont les qualités sont reconnues de tous. Nous n’acceptons pas de voir ce savoir-faire balayé pour quelque motif que ce soit, encore moins pour un motif financier. Nous n’acceptons pas que l’on considère les conditions d’étude de nos élèves et nos propres conditions de travail comme des variables d’ajustement financier.

Parents, élèves, habitants d’Aulnay-sous-Bois, nous en appelons à votre soutien et à votre mobilisation à nos côtés pour maintenir un enseignement de qualité à Jean ZAY. Nous saurons défendre nos élèves et notre métier. Nos grèves ne subissent que le mépris des médias et des pouvoirs publics. Rejoignez-nous, soutenez-nous, parlez-en autour de vous.

Texte écrit sur mandat de l’assemblée générale du lycée Jean ZAY, réunie à l’appel de ses syndicats FO, SNES et SUD