SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |


HMI - Albert Camus THIAIS
Article publié le 4 novembre 2016

Notre organisation syndicale souhaite tout d’abord remercier le cabinet de la présidence de son intervention afin que les agents du département puissent assister à la réunion, avec les personnels administratifs qui seuls auraient eu droit d’y participer.
Cela aurait été une première dans l’existence de SUD Education Créteil.
Nous tenons à noter que seulement quelques agents étaient au courant, mais que l’administration, qui a voulu nous empêcher de les voir, ne les avait pas prévenus. Les agents ne savaient pas que cette HMI se tenait et qu’elle leur avait été interdite, suite à un mail adressé la veille de cette réunion.
Nous rappelons que notre syndicat est le 2è ou 3è le mieux représenté au seins des collèges, avec près de 120 contacts d’agents dans une cinquantaine de collège.
* pour rappel : l’intendante avait voulu nous empêcher de tenir notre dernière HMI au motif qu’un ou deux personnels étaient absents.


Compte-rendu :

Des personnels présents à l’heure syndicale ont fait part d’un mal être au travail dû à un manque de considération et à des attitudes autoritaires.

Ils ont signalé :
- une inégalité de traitement entre personnels. Des préférences et des passe-droits semblant être la règle. (ainsi un personnel est lésé quant à ses congés bonifiés, on lui refuse de fumer au même endroit que les autres, on lui refuse des formations, ....)
- les horaires d’un personnel lui sont imposés alors qu’ils nuisent à sa vie privée. Les modifier de seulement 30 minutes arrangerait les choses, serait dans l’intérêt de l’agent et ne nuirait pas au service.
- une attitude managériale autoritaire et hautaine.
- une désorganisation suite à un refus de laisser les personnels travailler en autonomie. Ainsi, la cuisine est souvent en sous-effectifs alors qu’il est refusé à des personnels de prêter main forte.
- Il est rappelé que le collège doit être fermé par le personnel d’astreinte ou l’agent d’accueil.
- Il ne semple pas y avoir de planning d’astreinte, alors que celui-ci est obligatoire.

Organisation du travail :
La nouvelle organisation du travail a été imposée aux personnels et a désorganisé le service. Nous rappelons qu’il s’agit d’une préconisation du département.
Les agents ne comprennent pas qu’un système qui fonctionnait ait été changé sans leur consentement.

Ils ont également fait remarquer une absence de prise en compte de leurs désirs.

La plupart des personnels ne sont pas vraiment satisfaits de leurs conditions, toutefois l’un d’eux semble être en souffrance. Nous rappelons l’article L4121-1 du code du travail, transposé à la fonction publique fait partie des obligations de l’employeur ou de la personne recevant délégation :
L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Ces mesures comprennent :

1° Des actions de prévention des risques professionnels ;

2° Des actions d’information et de formation ;

3° La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.
Nous souhaiterions que ces mesures soient prises.
A ce sujet, les personnels ignorent où se trouve le Registre Santé et Sécurité au Travail (alors qu’un affichage d’information est obligatoire - d’où la mise en copie du CHS du Rectorat)

Sur les horaires des personnels administratifs :
Il est rappelé que la fourchette des horaires varie entre 32 et 40 heures. Que la fourchette haute, soit 40 heures, ne peut excéder 8 semaines par an. Que cela est proratisé pour les personnels à temps partiel. Or, ces derniers sont dans la fourchette haute toute l’année.
De plus, il n’y a pas de différenciation entre RTT et congés annuels qui sont au nombre de 45 jours. (RTT après 28 heures de temps de travail par semaine)

Nous rappelons également qu’il y a un doute sur le fait qu’un personnel de catégorie B puisse encadrer sans la présence d’un personnel de catégorie A d’autres personnels.
Nous avons questionné le rectorat à ce sujet et attendons une réponse.