SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

La canicule dans les écoles du 94 : la maltraitance institutionnalisée !
Article publié le 26 juin 2017

Depuis plusieurs jours, les températures recensées dans les écoles sont délirantes : jusqu’à 40 degrés dans les salles de classe.

Ce qui est encore plus délirant, c’est le manque de réaction de l’éducation nationale, voire le mépris exprimé par le représentant du syndicat des chefs d’établissements (« la canicule, ce n’est que pénible… »).

Un numéro « canicule » a été mis en place par le ministère de l’éducation. Nous l’avons appelé ; pour réponse, il nous a été dit d’appeler l’Agence Régionale de Santé. C’est, selon l’interlocuteur, cette agence qui peut décider quoi faire au niveau des écoles. Nous avons joint l’ARS, qui dément formellement cette compétence et nous a demandé d’appeler l’inspection académique. Nous avons tenté de joindre l’inspection académique, en vain.
Et les réponses de certain-es IEN sont sans ambiguïté : nous avons interdiction de demander aux parents de garder leurs enfants chez eux… Alors que le ministre a annoncé à la radio que cela pouvait s’envisager au cas par cas…

Pourtant, les enfants sont bien classés parmi les populations à risque en cas de canicule. Mais pas dans nos écoles du 94.

Alors oui, il y a bien des consignes officielles sorties par des « expert-es chevronné-es » : faire boire les enfants, fermer les rideaux, rechercher les endroits frais,… L’eau est bien souvent chaude, il n’y a pas de rideaux dans la plupart des écoles, la pièce la plus fraiche est souvent aux alentours de 30 degrés. Nos écoles ne sont pas construites pour supporter ni le froid ni la chaleur.

Mais de cela, l’administration se moque ! Accueillez les enfants quoi qu’il arrive !
Sauf que les pompiers sont intervenus à plusieurs reprises pour des malaises liés à la chaleur, chez les enfants comme chez les adultes. Nous rappelons que les fortes chaleurs sont susceptibles d’entraîner la mort chez certaines personnes à risque.

Sud éducation 94 dénonce cette maltraitance institutionnelle et demande que l’état remplisse son rôle de protection de l’enfance. Nous exigeons que les enfants et les personnels soient accueillis dans des conditions ne mettant pas en cause leur santé. Nous exigeons que les autorités prennent leurs responsabilités et n’hésitent pas, à l’instar de certain-es chef-fes d’établissement, à renvoyer les enfants chez eux le temps que la température baisse dans les locaux.
Nous refusons de nous rendre complice de cette mise en danger des enfants qui nous sont confiés.

PDF - 34.1 ko
communiqué canicule pour diffusion collègues et panneaux syndicaux