SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

Occupation école Jaurès à Vitry : la lutte paie
Article publié le 4 octobre 2016

Depuis le 12 septembre, le bureau de la directrice de l’école Jean Jaurès à Vitry est occupé tous les matins par les parents pour l’obtention d’une ouverture de classe.

Après une première rencontre avec l’IEN de circonscription, le 19 septembre, qui n’a donné lieu à aucune amélioration, la mobilisation des parents n’a pas faibli.
Face au silence et au mépris de l’administration, les parents décident d’une occupation de l’école en soirée, le mardi 27 septembre. Près de 90 personnes pour cette première « Nuit à l’école », avec le renfort de parents d’autres écoles vitriotes, du maire et de son adjointe à l’éducation, d’élus municipaux, de l’équipe enseignante et d’agents territoriaux !

Une nouvelle fois, l’IEN de circonscription accepte, dans l’urgence, de rencontrer les parents ce vendredi 30 septembre, dans les locaux de la DASEN.
La délégation réitère sa demande d’une ouverture de classe et l’affectation d’un enseigant titulaire sur ce poste. De nouveau, elle est refusée. Les parents décident donc de durcir le mouvement et envisagent de bloquer les accès de l’école pour obtenir enfin une sollution satisfaisante pour les conditions d’apprentissages de leurs enfants.

Lundi matin, 3 octobre, l’IEN de circonscription contacte la directrice et les représentants des parents pour leur annoncer que l’ouverture est acceptée !

La lutte paie !!

Mais cette victoire garde un goût amer : toute cette énergie dépensée, par les parents dans leur lutte ou par les enseignants pour faire classe à 30 élèves, les enfants qui vont être répartis dans une nouvelle classe, avec un-e nouvel-le enseignant-e, après un mois de classe. Tout ceci n’est pas acceptable !

SUD Éducation 94, partie prenante de cette lutte, se réjouit de cette victoire des parents et des enseignant-e-s de l’école Jean Jaurès ! D’autres écoles dans le département sont toujours mobilisées, à Créteil, à Fontenay. Les sureffectifs touchent en effet de nombreuses autres écoles du département. C’est pourquoi SUD Éducation 94 exige une dotation d’urgence pour les écoles du Val de Marne.

PDF - 52 ko
communiqué SUD éducation