SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

Réforme du collège : en grève le 19 mai !
Article publié le 21 avril 2015

Tou-te-s en grève le 19 mai, à l’appel de l’intersyndicale nationale SNES-FSU, SNEP-FSU SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action et SUD Éducation.

JPEG - 141.7 ko
Manifestation du 19 mai à Paris

Lire l’appel à la grève 1er et 2nd degré dans le 93 : http://www.sudeduccreteil.org/Appel-de-l-intersydnicale-1er-et.html


Lire notre analyse de la réforme : http://www.sudeduccreteil.org/Reforme-du-college-2016-en.html


PDF - 277.2 ko
Tract SUD éducation

Contre ce projet, pour une autre réforme : en grève le 19 mai

SUD éducation combat le projet de « Collège 2016 ». Cette réforme était pour l’essentiel déjà cadrée par la loi d’orientation de « refondation », à laquelle nous nous sommes opposé-e-s car elle porte des logiques d’inégalités, de mise en concurrence, de soumission à l’entreprise, de dégradation des conditions de travail.

  • Dans un contexte d’austérité, ce projet ministériel ne prévoit aucune disposition pour améliorer les conditions de travail des personnels et les conditions d’apprentissage pour les élèves.
  • Il remettrait en cause le collège unique, accentuerait encore les inégalités, augmenterait l’autonomie des [chefs d’]établissements, induisant une concurrence toujours plus grande entre collègues, équipes, disciplines et établissements tout en multipliant des hiérarchies intermédiaires, dans la continuité des réformes statutaires sur les « missions et services ».
  • Le projet ministériel modifie l’organisation des enseignements et des disciplines, sans que jamais les personnels n’aient pu en débattre.

Sans attendre, nous devons, partout dans les établissements, débattre des enjeux de cette réforme, définir nos revendications, construire la mobilisation pour stopper ce projet et imposer des alternatives.

  • Nous ne défendons pas le statu quo et constatons depuis longtemps que le collège prétendument unique est celui du tri social. Mais le projet du ministère ne répond en rien à l’objectif de lutter contre les inégalités, qu’il va au contraire accentuer.
  • SUD éducation appelle les personnels à la grève le 19 mai, à se réunir en AG pour débattre des enjeux­ de la réforme, élaborer des revendications et construire la mobilisation contre ce projet et pour une autre réforme.
  • ­Pour SUD éducation, il faut revendiquer en priorité la diminution des effectifs par classe, la diminution du temps de travail et du temps de service devant élèves des enseignant-e-s, et tout projet de réforme scolaire doit s’inscrire dans la perspective d’une école polytechnique pour toutes et tous, égalitaire et émancipatrice.

PDF - 449.4 ko
Tract intersyndical

L’appel intersyndical à la grève

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action et SUD Éducation font le constat du maintien d’une réforme du collège contestée par la majorité des enseignants et rejetée au CSE par des organisations syndicales représentant plus de 80 % des enseignants du second degré.

Elles continuent à demander le retrait de cette réforme fondée sur l’autonomie des établissements et la multiplication des hiérarchies intermédiaires sous l’autorité du chef d’établissement et la reprise de discussions sur de nouvelles bases pour la réussite de tous les élèves.

Sans répondre aux véritables besoins du collège, cette réforme ne ferait en outre, si elle était mise en oeuvre en 2016, qu’engendrer davantage d’inégalités entre les élèves, aggraver les conditions de travail des personnels, mettre en concurrence personnels, disciplines et établissements.

Dans un contexte déjà largement dégradé pour tous les personnels, elles appellent à poursuivre les mobilisations en cours, débattre en AG des conditions de l’amélioration du collège, multiplier les formes d’action et se mettre massivement en grève le 19 mai.