SUD éducation 94

Accueil > Actualité > COMMISSION POCHARD

COMMISSION POCHARD

mardi 27 novembre 2007

Communiqué du 27 novembre 2007

LE SNE-CSEN ET LE SNALC-CSEN CLAQUENT LA PORTE

Le Syndicat national des Lycées et Collèges (SNALC-CSEN), second syndicat le plus représenté de l’enseignement secondaire, et le Syndicat National des Ecoles (SNE-CSEN) s’abstiendront dorénavant de participer aux « travaux » de la Commission Pochard sur la « modernisation du métier d’enseignant ». Par avance, ils déclarent qu’ils considèrent comme nulles et non avenues toutes les conclusions auxquelles pourrait parvenir cette commission, dont ils contestent radicalement la composition et les méthodes.

Le SNE-CSEN et le SNALC-CSEN ont quitté la table ronde du 26 novembre sur le métier d’enseignant, après avoir été pratiquement privés de tout temps de parole par son animateur. Les deux organisations dénoncent la totale opacité dans laquelle se déroulent les débats, où les syndicats représentatifs ne sont secrètement admis que selon l’arbitraire et le « bon vouloir » des principaux responsables de la commission. Le SNALC et le SNE notent, par ailleurs, que la commission semble ne vouloir prendre en compte que le discours de spécialistes auto-proclamés ou de personnalités individuelles sans représentativité, choisies pour leur totale allégeance à la doxa pédagogiste.

Le SNE-CSEN et le SNALC-CSEN considèrent donc que la « commission Pochard » ne constitue plus, aujourd’hui, qu’un instrument docile au service de la technostructure qui paralyse, depuis des décennies, le ministère et impose aux personnels enseignants les réformes qui ont conduit l’Education Nationale à l’impasse.

Le SNALC-CSEN et le SNE-CSEN entendent ne pas être complices de la nouvelle menace qui se profile contre le statut des professeurs du premier comme du second degré, menace visant à dénaturer une fois de plus leur mission et à aggraver leur condition de travail sans contrepartie. Ils appellent les personnels à la plus grande vigilance, afin de se préparer à de nouvelles mobilisations de grande ampleur.

Paris, le 27 novembre 2007