SUD éducation 94

Accueil > Actualité > Communiqué de SUD éducation Créteil : La lutte paie au lycée Blanqui

Communiqué de SUD éducation Créteil : La lutte paie au lycée Blanqui

jeudi 3 juin 2010

communiqué Blanqui

Créteil, le 3 juin 2010

COMMUNIQUÉ DE SUD ÉDUCATION CRETEIL

Quand la lutte triomphe de l’injustice

Grève du jeudi 3 juin 2010 – Lycée Blanqui – Saint-Ouen (93)

Aujourd’hui 3 juin 2010, les personnels du Lycée BLANQUI de Saint-Ouen, enseignants, administratifs, techniques, se sont mis en grève pour une trentaine d’entre eux.

Le motif de cette grève était de soutenir leur collègue, chef de cuisine, Marie-Aline Suzanne GELABALE, militante SUD Éducation, commissaire paritaire au Rectorat. Cette dernière, à cause de la mauvaise volonté de l’intendant du Lycée de payer les charges dues au Lycée NEWTON, risquait de perdre son logement au 30 juin prochain.

Pourtant le Lycée BLANQUI et le Lycée NEWTON ont signé une convention à propos de ce logement de fonction. Or, cette convention, malgré plusieurs injonctions de la Région Ile de France et de la proviseure du Lycée BLANQUI, n’a pas été honorée par l’intendant.

Une action a été menée par une vingtaine de collègues de Mme GELABALE auprès de la Région Ile de France. Cette dernière a reçu 5 membres en délégation, plus Mme GELABALE afin de trouver une solution satisfaisante pour tout le monde.

Dans la matinée, l’intendant avait déclaré aux grévistes et autres personnels venus soutenir Mme GELABALE qu’elle pourrait en effet récupérer un des logements de fonction du Lycée BLANQUI, mais au détriment d’un agent logé et de ses enfants.

Finalement, la Région Ile de France a confirmé le maintien de Mme GELABALE dans son logement actuel.

SUD Education Créteil ne peut que se féliciter d’un tel dénouement. Toutefois, notre organisation syndicale déplore qu’un personnel éducation nationale se serve de son statut pour régler des comptes avec un autre personnel.

L’organisation et la solidarité finissent toujours par payer !