SUD éducation 94

Accueil > Actualité > Grève des enseignants Irlandais le 24 nov 2009

Grève des enseignants Irlandais le 24 nov 2009

mardi 17 novembre 2009

De Dublin (dépêche REUTERS)

Les écoles fermeront leurs portes en Irlande le 24 Novembre.

65.000 instituteurs et professeurs envisagent de se mettre en grève contre
la baisse de leur rémunération prévue dans le prochain budget du
gouvernement.

Le gouvernement affirme qu’il faut économiser 4 milliards d’euros sur le
budget 2010, qui sera annoncé le 9 Décembre, pour stabiliser le déficit à
12 % du produit intérieur brut, ce qui correspond déjà à quatre fois le
niveau autorisé par l’Union européenne.

L’Irlande prévoit d’économiser par la réduction des dépenses dans tous les
secteurs et vise une économie de 1,3 milliards d’euros sur les salaires du
secteur public.

Les Syndicats de l’éducation ont déclaré dans un communiqué « Les enseignants, professeurs et autres personnels du secteur public sont
traitées comme si ils étaient responsables de l’apparition de la crise des
finances publiques »,

Les professeurs se joindront à d’autres travailleurs en grève. IMPACT, le
syndicat majoritaire de la fonction publique prévoit que la plupart des
travailleurs de la santé, de l’éducation, de la fonction publique et des
services des collectivités territoriale cessera le travail pendant 24 heures
le 24 Novembre.

Le gouvernement mène une campagne de publicité pour expliquer au public la
nécessité de contrôler les finances. Le Premier ministre Brian Cowen est
apparu dans plusieurs vidéos surle site internet de son parti Fianna Fail
depuis jeudi pour expliquer son projet.

« Nos recettes fiscales ont diminué d’un tiers", déclare Cowen dans un de ces
films. « Pour 32 milliards d’euros d’entrées, nous dépensons 58 milliards.
Nous ne pouvons pas continuer comme ça, n’importe quelle ménagère peut le
comprendre. "

La Commission européenne a donné à Dublin, mercredi, jusqu’à 2014 pour
réduire
son déficit à 3 % du PIB. Mais, le gouvernement a déclaré qu’il faudrait
d’abord combler le déficit de l’année prochaine avant de pouvoir planifier pour les années ultérieures.

Les syndicats ont réuni des dizaines de milliers de personnes dans les rues
lors de deux manifestations contre les coupes budgétaires proposées la semaine dernière.
Ils réclamé l’échelonnement de l’ajustement budgétaire jusqu’en 2017.

La plupart des économistes disent que le déficit doit être contrôlé pour
tirer l’Irlande de l’une des récessions les plus graves du monde.

"Il n’ya pas d’alternative à une réduction des dépenses. Le gouvernement
doit agir maintenant », a déclaré Colm McCarthy, un professeur d’économie à
l’University College de Dublin, qui a dirigé une Task Force qui a conseillé
le gouvernement pour réduire les dépenses de 5,3 milliards d’euros, y
compris des réductions d’emplois et de rémunération.

"Il ne sert à rien de reporter l’ajustement jusqu’en 2017" a affirmé
McCarthy, dont le nom est devenu synonyme de mesures d’austérité pour bon
nombre d’Irlandais.