SUD éducation 94

Accueil > Actualité > Lille : les professeurs de philosophie ne corrigeront pas toutes les (...)

Lille : les professeurs de philosophie ne corrigeront pas toutes les copies

mardi 23 juin 2009

Les professeurs de philosophie de l’académie de Lille ont voté mercredi lors d’une assemblée générale à Lille une action pour protester contre la dégradation des conditions de correction du baccalauréat, déclarant ne pas prendre en charge une partie des copies à corriger.

"Nous protestons contre la réduction du temps imparti à la correction des copies du bac qui pénalise les élèves et avons décidé de ne prendre en charge qu’une partie des copies", ont déclaré les professeurs de philosophie de l’académie de Lille lors d’une conférence de presse la veille du coup d’envoi du bac 2009.

L’an dernier, ils avaient différé la rentrée des notes de trois heures, "sans être écoutés".
Ils doivent récupérer les copies à corriger mardi et ne prendront alors en charge que deux tiers des copies.

"Chaque correcteur a en charge environ 150 copies et parfois plus pour un délai qui se réduit d’année en année avec toujours autant de copies. Cette année, c’est huit jours, l’année dernière c’était neuf, alors qu’il y a 10 ans, c’était trois semaines", ont-ils affirmé.
Ils ont également décidé de ne pas rendre leur copies le 2 juillet comme prévu et veulent avoir jusqu’au 4 juillet. Plus de 10% des professeurs de l’académie participent à cette action, selon eux.

"C’est également une première cette année, nous allons surveiller nos propres élèves, une sorte de bac-maison, sans observateurs extérieurs", s’indignent-ils.

Les professeurs de philosophie ont rappelé qu’ils étaient des "défenseurs du bac" et souligné "l’importance, pour tous les élèves, y compris ceux des filières technologiques, de recevoir un enseignement qui aide à la formation de l’esprit critique, indispensable à tout citoyen".