SUD éducation 94

Accueil > Actualité > Mobilisation Parents/Enseignants à Saint Denis

Mobilisation Parents/Enseignants à Saint Denis

dimanche 21 mars 2010

La manifestation de jeudi 18 mars a été un vraie réussite qui a fait du bien à tout le monde !

Plus de 600 personnes, dont de très nombreux parents, ont défilé de la Mairie à l’Inspection de ville de St-Denis, aux cris de "St-Denis en colère ! Yen a marre de la galère !". Nous avons bloqué la porte de Paris pendant 30 mn, tout en expliquant aux automobilistes nos revendications pour une école de l’égalité pour tous.

Arrivés devant l’inspection, les parents ont occupé symboliquement les locaux, afin d’interpeller l’inspecteur d’académie sur la situation inacceptable faite à l’école à Saint-Denis.

Quelques minutes après le début de l’occupation, M.Auverlot, Inspecteur d’académie a accordé une audience aux parents/enseignants de la ville le jour même à 14h ! Les parents ont décidé de maintenir l’occupation des locaux, tandis qu’une délégation partait pour Bobigny

La délégation

L’Inspecteur d’académie nous a fait un vrai "coup de pression" en début d’audience, en disant que les Inspectrices de St-Denis avaient été insultés, avaient subi des cris !

Ces accusations ont immédiatement été réfutées par les parents, outrés par de telles accusations.

Nos demandes :

- création de postes de titulaires-remplaçants

- ouverture de la liste complémentaire

- arrêt du recours aux emplois précaires sur des missions de remplacements

- retour de tous les postes de RASED supprimés et création de postes de maîtres E supplémentaires ;

Les réponses de l’IA :

Nous avons déjà crée beaucoup de postes sur St-Denis.

Nous allons ouvrir entre 15 et 20 classes (mais, c’est normal, il y a plusieurs centaines d’élèves en plus sur saint-Denis l’année prochaine, ça ne va rien changer au taux d’encadrement).

Pour les RASED, il y a déjà beaucoup d’élèves pris en charge sur la ville (!!!)

Sur le remplacement, le fait de nommer des étudiants en CDD de 4 semaines,
c’est la réponse au problème du manque de remplaçants !

Ces collègues sont recrutés comme s’ils étaient sur la liste complémentaire mais sans en avoir le statut (C’est bien là le problème ! Qui dit pas de statut, dit pas de droits, et notamment pas de droit à la formation !).

Quant à la Liste complémentaire, il n’est pas question de l’ouvrir puisque le Ministère des Finances nous l’interdit !!! (C’est le ministère des Finances qui décide de ce qui doit être décidé pour l’éducation de nos élèves !!!).

Bref, l’inspection d’académie n’a pas pris conscience du niveau de mobilisation du niveau de mobilisation des enseignants et des parents d’élèves de Saint-Denis.

Il va falloir crier ENCORE PLUS FORT pour se faire entendre à Bobigny, et à Paris !!!

Quelques éléments de bilan :

C’était une belle manif qui témoigne d’une réelle montée en puissance de la mobilisation sur la ville (80 personnes au 1er débat public fin janvier, 150 au deuxième le 12 février, 200 personnes en Manif dans St-Denis le 18 février, 41 écoles et 250 au Conseil d’école du 12 mars, plus de 600 hier !!!)

l’AG d’hier soir témoignait d’une volonté de poursuivre le combat
Ca "monte" dans d’autres villes (St-Ouen, Montreuil, Bobigny, etc.) : il faut se coordonner d’urgence au niveau départemental !

Calendrier des actions :

- le 23 mars : journée de grève interprofessionnelle. de nombreuses écoles seront fermées. il a donc été décidé le programme suivant :

- 8h30 : AG des enseignants grévistes à la Bourse du
travail de St-Denis

- 10h30 : Rassemblement parents et enseignants devant la mairie de St-Denis. l’idée est, selon le nombres de gens présents est de se diviser en quelques groupes afin de tourner sur les établissements du secondaire qui ne sont pas encore mobilisés

- 13h/13h30 : Rassemblement devant la mairie pour un départ groupé à la manifestation de Paris.