SUD éducation 94

Accueil > Actualité > Mobilisation gagnante au lycée Mozart du Blanc -Mesnil

Mobilisation gagnante au lycée Mozart du Blanc -Mesnil

mardi 30 mars 2010

Sous prétexte que nous travaillons à Mozart, ils ont voulu nous jouer un requiem et c’est nous qui leur avons fait danser le rock’n roll.

Résumé

Le Rectorat entendait supprimer cinq postes l’année prochaine, dont deux pour lesquels il y a des besoins sur le lycée. Nous avons refusé la suppression d’un poste en lettres (le collègue s’était vu signifier la suppression de son poste par le Rectorat) et en éco gestion.
La mobilisation contre la suppression des postes s’est emballée rapidement la semaine dernière : vote de la grève reconductible (34 sur 40 présents en AG), décision de transformer la remise des bulletins scolaires en réunion parents prof sur la suppression des postes et la réforme des lycées, manif devant le Rectorat et audience (qui n’a rien donné).
Suite au vote de la grève reconductible, et sentant la colère monter, le Rectorat a envoyé un "pompier" pour calmer tout le monde et tenter une sortie de crise. Manque de bol, il s’est pointé au moment de la réunion avec les parents... qui ont pris fait et cause pour les enseignants. C’était grandiose. Un échantillon :

- Vous sacrifiez nos enfants...

- Sarkozy homme de paille...

- Monsieur, vous êtes notre obligé, on vous paie, vous devez nous écouter.

- C’est l’avenir des jeunes qui est en jeu et vous nous parlez de chiffres et de logique comptable ?

Et puis les parents ont menacé d’occuper le lycée si les postes n’étaient pas rendus et d’aller devant le Rectorat pour réclamer le rétablissement des postes. Ambiance....

Finalement, tout compte fait, ils ont rendu les deux postes.

Mobilisation certes locale mais exemplaire car les enseignants de Mozart ont réussi, par leur sens de l’auto-organisation (leur intelligence collective ?), à devenir une force politique.