SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

Informations personnels CD 94 :
Article publié le 1er septembre 2018

Nouvelles du département et des personnels de la rentrée 2018.
Collège VIctor Hugo, pétition soutien, prime stagiaires, politique macroniste DRH

Word - 22 ko

TÉLÉCHARGEMENT TRACT

Collège Victor HUGO, Cachan :

Le conseil départemental n’en démord pas : tout se passe bien au collège Victor HUGO de Cachan !

Et ce, malgré les plaintes de 34 agents, dont 14 par écrit quant à leurs conditions de travail.

Pétition Georgette :

Le contrat de notre collègue, Georgette, n’a pas été renouvelé, malgré la pétition qui a recueilli plus de 280 signatures, que vous pouvez trouver ici :

https://www.change.org/p/christian-favier-valdemarne-fr-monsieur-favier-on-ne-doit-pas-laisser-georgette-sans-emploi?recruiter=104843060&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=triggered

Le texte de la pétition rappelle les raisons véritables de l’éviction de notre collègue.

Elle se retrouve donc sans travail, avec un enfant qu’elle élève seule.

Nous avons sollicité plusieurs rendez-vous, par mail et par téléphone, auprès des élus : M. FAVIER, président, et Mme KIROUANI, vice—présidente en charge des personnels.

Aucune réponse ne nous a été apportée.

Cette façon de se défiler de la part d’élus du peuple est assez choquante.

D'autant plus que notre collègue, avant les vacances, a remis son recours en main propre à C. FAVIER, qui n'a toujours pas répondu.

Une politique macroniste des ressources humaines

Cette politique macroniste de ressources humaines, nous la rencontrons presque chaque jour au sein des collègues des différents employeurs dont SUD Education assure la défense. Mais elle est appliquée de façon la plus flagrante au sein du département 94.

(viennent ensuite la Région, le 77, le Rectorat, et très loin derrière, le 93 qui est l’employeur qui protège le mieux ses agents).

Et cela dure au moins depuis 2008, année du passage des (ex) TOS aux collectivités territoriales et où notre organisation a constaté avec effarement la façon dont sont traités les personnels.

La petite phrase de Macron :

« Les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien » s’applique parfaitement à l’idéologie du conseil départemental en ce qui concerne ses personnels.

Car, nous avons pu le constater, et contrairement à ce que nous pensions auparavant, il semble que ce ne soit pas la Direction des Ressources Humaines qui impose cette politique, mais bien les élus responsables du conseil départemental.


Stagiaires, prime d’installation :


Il y a un an, le nouveau gouvernement modifiait les conditions d’octroi de la prime d’installation pour les stagiaires.

Selon ce décret, les stagiaires devenus titulaires dont la résidence administrative était située dans la même commune perdent le bénéfice de la prime d’installation.

Mais, le département a décidé de ne plus attribuer de prime d’installation à tous les anciens contractuels devenus stagiaires, quelle que soit leur ancienne affectation.

Rappel des textes :

Article 1 L'article 1er du décret du 17 octobre 1990 susvisé est ainsi modifié :


1° Au second alinéa, après les mots : « pour les fonctionnaires de l'Etat », sont insérés les mots : « et dont l'indice afférent au dernier échelon est égal au plus à l'indice brut tel que fixé pour les fonctionnaires de l'Etat » ;

2° Après le second alinéa, il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :

« La prime spéciale d'installation peut être allouée aux anciens agents contractuels de la fonction publique, sous réserve d'un changement de résidence administrative, dans les conditions prévues au présent article. »

Nous nous appuyons en cela sur l'Article 4 du décret du 28 mai 1990 qui précise :

Pour l'application du présent décret, sont considérés comme :

1° Résidence administrative : le territoire de la commune sur lequel se situe le service où l'agent est affecté ;


Il est possible de contester cette décision devant le tribunal administratif.


SUD EDUCATION 94
11-13 rue des Archives
94000 CRETEIL
01 43 77 33 59
sud-creteil@valdemarne.fr