SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Fiche-analyse | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

LES CONDITIONS DE L’UNITÉ SONT ENFIN RÉUNIES !IL FAUT Y ALLER ! TOUS EN GRÈVE LE 18 ! ET APRÈS !
Article publié le 17 février 2010

PARENTS, ENSEIGNANTS DES ÉCOLES, DES COLLÈGES, DES LYCÉES...

LES CONDITIONS DE L’UNITÉ SONT ENFIN RÉUNIES !

IL FAUT Y ALLER ! TOUS EN GRÈVE LE 18 ! ET APRÈS !

· Toujours pas de remplaçants dans les écoles de Seine-Saint-Denis ! Plusieurs milliers de journées nonremplacées
dans le 93, ça suffit ! C’est inacceptable pour les élèves et pour les enseignants.

· Des CDD de 108 heures sont maintenant proposés à des étudiants inscrits au concours pour remplacer des
stages de formation continue mais aussi des congés maternité ! La Masterisation est le « Cheval de Troie »
de la précarité. On remplace les missions des ZIL et des Brigades par des contrats précaires. Et Chatel a annoncé

mardi 16 février sur France 2 qu’il faudra aussi recruter des retraités ! C’est de la provocation !

· La Masterisation, c’est aussi la fin de la formation initiale pour les futurs collègues. Dès la réussite au
concours, c’est directement sur le terrain à temps plein ! Pourtant, enseigner, ça s’apprend !

· Avec la suppression de 3000 postes d’enseignants des RASED, le ministère choisit de donner moins aux élèves
qui ont le plus besoin d’école !

Toutes ces attaques sont liées ! Le gouvernement a déjà supprimé
50 000 postes dans l’éducation. Ça fait des dégâts : non-ouverture de la liste
complémentaire, suppression des RASED, casse de la formation initiale, etc.

Nous devons mettre un terme à cette politique de paupérisation de l’école publique !

⇒ Depuis la fin du mois de janvier, une grève des collèges et des lycées a démarré dans le 93 contre le manque
de moyens dans les établissements. Ils se battent contre le manque de titulaires-remplaçants, la « réforme »
des lycées et la Masterisation.

⇒ A St-Denis, à St-Ouen, à Bobigny et ailleurs, les parents d’élèves sont aussi mobilisés pour défendre l’école
publique (occupations, Manifs, Réunions publiques massives, etc…).
Le mouvement prend de l’ampleur tous les jours !

En 10 jours, on est passé de 12 à 85 établissements en grève !
Maintenant, des enseignants stagiaires de Créteil, des PE1, PE2 et des formateurs de l’IUFM de Livry-Gargan se
sont réunis en Assemblée Générale et ont voté la grève pour le 18 février.

Face à la cohérence des attaques gouvernementales, nous devons faire
l’unité des personnels des écoles, de collèges et des lycées dans la grève.

Mais nous devons étendre le mouvement à la Province et poursuivre la grève à la rentrée.

SUD éducation appellera à la grève dès la première semaine de la rentrée et fera tout pour mobiliser dans l’unité
avec les autres syndicats.

PDF - 91.3 ko