SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

En manifestation le 18 mai !!! Et si on discutait de la grève des examens ?
Article publié le 17 mai 2019

EN MANIF LE SAMEDI 18 MAI
Suite aux différentes arrestations et répressions policières et syndicales, voici un appel lancé par SUD éducation 94 pour la manifestation de ce samedi 18 mai :
appel à venir manifester samedi 18 mai avec des pancartes pour dénoncer les arrestations !

PDF - 98.5 ko
Appel manifestation 18 mai
JPEG - 1015.5 ko
Appel à venir manifester samedi 18 mai avec des pancartes pour dénoncer les arrestations !

Pour rappel, le "collectif éducation 94" appelle à se retrouver à 13h30 avec des pancartes devant le cinéma "LE BRETAGNE" 73 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris à 13h30 (étant donné que les manifestations partent à l’heure ces dernier-temps !).

APPEL A DISCUTER DE LA GRÈVE DES EXAMENS

PDF - 552.3 ko
Réunion de coordination pour la grève des examens, 21 mai, Ivry


Le comité de grève d’Ivry appelle à discuter de la grève le jours des examens : rdv mardi 21 mai à 18h à Ivry (salle Quincey, 42 rue Saint-Just à Ivry, 18h).

AGENDA
Samedi 18 mai :
PARIS : Manifestation dans Paris : https://paris.demosphere.net/rv/69936
Mardi 21 mai :
IVRY : Réunion de coordination grève des examens, salle Quincey, 42 rue Saint-Just à Ivry, 18h.

CONTRE LES LOIS BLANQUER
Depuis le 19 mars, les personnels, en particulier du premier degré, sont très fortement mobilisés contre le projet de loi Blanquer. Des Assemblées générales réunissant jusqu’à plusieurs centaines de personnels ont eu lieue. Certaines ont voté des mouvements de grève reconductible, comme à Ivry au mois d’avril. Des dizaines de "nuit des établissements" ont eu lieue sur tout le département.
Les parents d’élèves sont mobilisés avec des actions et initiatives organisées : dans le Val de Marne, des FCPE locales appellent à des journées école morte. Le collectif éducation 94, rassemblant parents et enseignant-e-s, a organisé des nuits des écoles et un carnaval de luttes.
Dans le second degré, les réformes des lycées, du bac et Parcoursup suscitent toujours autant de mécontentement, et les initiatives de mobilisation sont très fortes.
Le ministère s’acharne à réprimer les mobilisations par les menaces, intimidations et sanctions contre les personnels.

POUR LA DÉFENSE DU SERVICE PUBLIC
Le projet de loi transformation de la fonction publique est une menace grave pour les statuts et les droits des fonctionnaires. Plus largement, il s’agit d’une offensive majeurs contre la fonction publique et les services publics.
Le climat social, avec les gilets jaunes, est explosif et met le gouvernement en difficulté.

COMBATTONS LES CONTRE-REFORMES
C’est le moment d’amplifier la mobilisation pour gagner sur nos revendications. Dans ce cadre, le 9 mai doit être une réussite, par la présence massive en manifestation et dans les Assemblées générales, et constituer un point d’appui pour construire la grève reconductible.

PDF - 384.3 ko
Tract 9 mai

Nos revendications
→ le retrait du projet de loi Blanquer
→ le retrait du projet de loi transformation de la fonction publique
→ l’abrogation des contre-réformes des lycées, du baccalauréat, de Parcoursup
→ l’abandon du projet de réforme des retraites
→ une augmentation des salaires pour aller vers l’égalité salariale
→ une baisse du nombre d’élèves par classe : 20 élèves maximum par classe, 16 en éducation prioritaire, 12 en SEGPA
→ la mise en place de pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
→ une école égalitaire et émancipatrice

L’abrogation de la loi Blanquer est au coeur des revendications des personnels mobilisés. Mais il s’agit de ne pas oublier la réforme des lycées, du bac et parcoursup, contre lesquelles sont mobilisés les personnels depuis cet hiver. Il s’agit également d’obtenir le retrait du projet de loi transformation de la fonction publique. Pour gagner, une seule journée de grève ne suffira pas.

Pour SUD éducation 94, une chose est claire : c’est aux grévistes de décider de leur calendrier de mobilisation, et SUD éducation les soutiendra dans les choix qui seront effectués.