SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Fiche-analyse | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |


Pour gagner sur nos revendications Réussir l’extension de la mobilisation !
Article publié le 15 février 2010

Pour gagner sur nos revendications Réussir l’extension de la mobilisation !

Depuis le 4 février, le mouvement ne cesse de s’amplifier : de 15 établissements en grève nous
sommes passés en quelques jours à 53 établissements et écoles mobilisés puis à près de 80, le 11
février ! Déjà d’autres établissements de départements voisins, des stagiaires IUFM et des étudiants
nous rejoignent. Cette progression très rapide témoigne de la colère qui monte partout contre la
politique du gouvernement dans l’Education.

L’Assemblée générale des grévistes a adopté la motion suivante :

« Nous sommes de plus en plus nombreux en grève pour défendre le service public d’éducation
contre les attaques multiples lancées par le gouvernement : suppressions de postes, masterisation,
suppression de la maternelle, augmentation des effectifs, programme massacrés, possibilité nouvelle
de licencier les enseignants (même titulaires), etc.

Aujourd’hui le Ministre, avec morgue et mépris, compte sur les vacances de notre zone pour
« éteindre l’incendie ».

Nous appelons donc tous nos collègues du primaire, du secondaire et du supérieur à se joindre au
mouvement dès le retour de leurs congés pour arriver à converger en Mars et construire une grève
nationale seule solution si nous voulons mettre fin à la liquidation du service public. »

SUD soutient les établissements et écoles en lutte et a appelé avec l’AG du 93 à les rejoindre

Par des appels à la grève intersyndicaux 1er et 2nd degré le 16/2 et le 18/2.

Parce que l’unité syndicale sur des bases claires sert la lutte, nous sommes signataires dans l’académie de
Créteil, d’un large appel unitaire dans le 2nd degré et dans le 1er degré sur le 93 d’un appel SUD éducationCGTéduc’action, CNT pour le 16/02. Le soutien intersyndical qui s’étend après les appels à la grève dans le 93
de SUD et CGT du 9 février doit s’élargir.

Par une extension dans l’académie et en région parisienne pour déboucher en mars, à la
rentrée des
vacances, sur un mouvement national d’ampleur.

C’est aussi la demande de l’AG et nous la porterons de nouveau en Intersyndicale académique, avec la
demande d’une extension régionale dès le 18/02.

Des mobilisations se sont déjà développées, avant leurs vacances, en Bretagne, dans les Bouches du
Rhône, en Rhône Alpes…. SUD Education Créteil est favorable à un appel national dès le 11 mars lors de
l’intersyndicale de mercredi prochain.

Assemblée Générale des établissements en grève

Mardi 16 Février 17h

Bourse du Travail rue du Château d’eau

Comment amplifier et construire un mouvement d’ampleur ?
- 
Le travail de tournées des établissements et d’écoles fait par les collègues en grève reconductible est un
élément indispensable car il permet d’étendre encore le mouvement tout en informant parents et lycéens. Les
modalités peuvent être diverses selon le degré de mobilisation locale.
- 

L’AG départementale doit être le moteur d’une mobilisation unitaire et démocratique. Pour cela l’AG doit
pouvoir faire le lien avec les AG de villes, essentielles dans le premier degré. Elle doit pouvoir coordonner l’action
et communiquer les décisions des établissements vers les collègues, les parents, les médias…

L’élection d’un
collectif d’animation pluraliste et révocable nous parait urgent. Elle doit pour aussi associer le plus rapidement
possible des délégués d’établissements mandatés et les syndicats, parties prenantes du mouvement.
- 
Les organisations syndicales doivent soutenir ce mouvement, lui apporter leur appui et leur logistique,
indispensables pour tenir dans la durée et étendre le mouvement au-delà du 93.

PDF - 86.5 ko