SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

Profession de foi - agents de la région Ile de france
Article publié le 15 octobre 2014

Pour pouvoir gagner, luttons tous ensemble !

Notre force, c’est l’union de tous les personnels, hormis les personnels d’autorité, dans un même syndicat, SUD éducation.
Sur le terrain, tous ensemble dans nos établissements, agents techniques, personnel administratif, de vie scolaire, enseignants...faisons reculer la hiérarchie qui sanctionne, qui harcèle, qui impose trop de travail, qui n’aménage pas les postes, qui ne renouvelle pas les contrats, qui n’en fait qu’à sa tête...

Luttons ensemble face à l’employeur, que ce soit l’Etat, le rectorat, le chef d’établissement ou la région Ile de France :

  • qui a augmenté le temps de travail,
  • qui développe la précarité en embauchant en CDD,
  • qui fait couvrir des postes par des personnels en CUI jamais titularisés,
  • qui renvoie la majorité des personnels précaires à la case chômage,
  • qui ne remplace pas les absences,
  • qui n’embauche pas les personnels nécessaires,
  • qui ne crée pas de postes,
  • qui privatise de plus en plus de services de restauration, de chauffage, de maintenance et de nettoyage,
  • qui n’écoute pas les personnels,
  • qui donne toujours raison aux chefs d’établissement et aux gestionnaires,
  • etc...

C’EST TOUS ENSEMBLE QU’IL FAUT LUTTER !

Pour

  • améliorer les conditions de travail qui se dégradent sévèrement,
  • obtenir la réduction du temps de travail : 32 heures hebdo maximum,
  • exiger le remplacement de toutes les absences par la création d’un corps de titulaires remplaçants volontaires en nombre suffisant,
  • faire titulariser tous les précaires et arrêter ce type d’embauche,
  • obtenir la création de postes de titulaires à la hauteur des besoins exprimés par les personnels,
  • s’opposer à la privatisation des services,
  • exiger la prise en charge de la couverture sociale par l’employeur,
  • en finir avec la politique des bas salaires,
  • en finir avec les temps partiels imposés et les salaires en dessous du seuil de pauvreté.

SUD éducation se bat pour l’égalité statutaire et salariale de tous les travailleurs, pour des moyens d’existence qui assurent à toutes et tous l’accès à un logement décent, à la gratuité de la santé, de l’école, des transports...

Les écarts de salaires s’accroissent au détriment du plus grand nombre. SUD éducation se bat pour la répartition égalitaire des richesses et pour le partage du travail : travaillons moins, travaillons tous !