SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

Profession de foi élections 2018
Article publié le 19 novembre 2018

PDF - 372.1 ko
Profession de foi

1. La réduction du temps de travail, avec pour commencer l’application des règles contenues dans le B.O de février 2002 :40 heures maximum, 8 semaines maximum à 40 heures, prise en compte des RTT, 9 semaines de congés annuels ;
2. Des salaires décents pour toutes et tous, un minimum de 1 700 € net, l’intégration des primes dans le salaire (20% de perte de salaire depuis 2008) ;
3. Des créations de poste à hauteur des besoins et la titularisation des personnels précaires ;
4. La fin de la suppression des postes de personnels administratifs ;
5. L’abrogation du jour de carence ;
6. Le droit à la mutation et à l’avancement sur des critères objectifs et non plus les arrangements entre amis comme nous avons pu le constater encore cette année ;
7. La fin de l’idéologie du salaire au mérite, qui est souvent la prime au fayotage ;
8. La reconnaissance des problématiques liées à la santé ;
9. La fin des dysfonctionnements à la DAP du Rectorat de Créteil et le respect des textes réglementaires (8 condamnations du rectorat cette année).

VOTER SUD
1 — C’EST L’ASSURANCE D’ÊTRE DÉFENDU-E-EN CAP,
2 — C’EST LA CERTITUDE D’AVOIR UN SYNDICAT
QUI NE CHERCHE PAS À S’ASSURER
LES BONNES GRÂCES DE L’ADMINISTRATION