SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

RIS du 22 avril de Créteil : PAS DE RÉOUVERTURE DES ÉCOLES LE 11 MAI ALORS QUE LES CONDITIONS SANITAIRES NE SONT PAS RÉUNIES !
Article publié le 22 avril 2020

PAS DE RENTRÉE SCOLAIRE LE 11 MAI
ALORS QUE LES CONDITIONS SANITAIRES NE SONT PAS RÉUNIES !

Alors que l’OMS déclare le 11 avril que « Lever les restrictions trop rapidement pourrait entraîner une résurgence mortelle »,

Alors que le président de l’ordre national des médecins estime « qu’il n’y a pas d’explication médicale, infectieuse ou épidémiologique à dé-confiner dans le milieu scolaire en premier » et que l’ouverture des écoles le 11 mai va « remettre le virus en circulation »,

Comment comprendre la décision gouvernementale de rouvrir les écoles le 11 mai autrement que pour des raisons financières ?

Les enseignants du 1er degré de Créteil, réunis le 22 avril avec les sections syndicales locales Snudi-FO, Snuipp-FSU, SUD et CGT, rappellent à la DASEN, au Recteur et au Ministre Blanquer que l’école n’a pas vocation à devenir la garderie du MEDEF ! C’est une insulte pour notre métier d’enseignant, c’est une insulte pour nos élèves.

Dans ces conditions, ayant pris connaissance du vœu adopté à l’unanimité (moins une voix) au CTA du 21 avril :

Pour les élu-e-s du Comité Technique Académique (CTA), il est hors de question d’envisager une réouverture des établissements le 11 mai alors que les conditions sanitaires ne sont pas réunies et que nous savons aujourd’hui, comme le confirme l’ordre des médecins, qu’elles ne le seront pas.

Pour nos organisations, aucune réouverture des établissements n’est envisageable sans que soit organisés préalablement le dépistage systématique et généralisé des personnels et des élèves, les conditions d’application des gestes barrières, la distribution de masques, en respect de l’avis présenté au CHSCTM d’autant plus dans notre académie, faisant partie des zones les plus touchées.

9 pour (FSU, FO, CGT, SUD) et une abstention (UNSA).

Les enseignants, réunis le 22 avril, avec les représentants du Snudi-FO, du Snuipp-FSU, de la CGT et de SUD, reprennent à leur compte, le vœu du CTA, décident de le faire connaître et de le faire adopter partout dans leurs écoles, dans leur commune, dans leur circonscription, afin de faire front commun face à la décision gouvernementale de rouvrir les écoles le 11 mai (et après).

PAS DE RÉOUVERTURE DES ÉCOLES LE 11 MAI
ALORS QUE LES CONDITIONS SANITAIRES NE SONT PAS RÉUNIES !
Motion adoptée à l’unanimité des 37 présents.