SUD Education Solidaires SUD Education 94
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Fiche-analyse | Interprofessionnel | Les luttes | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire |

loi Fillon
Article publié le 1er avril 2005

PDF - 165.8 ko
La loi Fillon est votée, la lutte continue

La loi FILLON, a été votée jeudi 24 mars. On peut s’étonner que seule la coordination lycéenne et SUD EDUCATION aient jugé utile d’appeler à la grève ce jour là. Déjà en première lecture, le 15 février, l’intersyndicale de l’Education (FSU, CGT, SE-UNSA, SGEN Paris) avait préféré défiler le plus loin possible de l’Assemblée Nationale quand d’autres n’avaient tout simplement pas appelé à la grève...
Certes, tout n’est pas imputable aux « grosses » écuries syndicales , les collègues sont encore marqués par l’échec de 2003. Pour autant les grèves de 24 heures ont été fortement suivies. La responsabilité de l’intersyndicale Education n’en est que plus forte, dans une période où les personnels de l’éducation attendaient des mots d’ordre unitaires et clairs. En ne calant pas ses appels sur ceux du mouvement lycéen elle a contribué a le freiner tout en empéchant une convergence avec les personnels.

BMP - 514.7 ko
Ecole poubelle

Résignation des équipes nationales ? Accompagnement du libéralisme ? Attente d’une hypothétique alternative du PS en 2007 ?

SUD EDUCATION ne prétend pas avoir été parfait sur cette période. Mais nous avons fait notre boulot : travail d’analyse du rapport Thélot, de la loi Fillon, réunions unitaires locales et départementales, matériel de propagande, appels à la grève académique et national (20 janvier, 15 février, 10 mars, 15 mars , 24 mars...), participation aux manifs lycéennes etc. Sans doute aurions-nous du appeler plus clairement à la grève tous les mardis avec les lycéens.
Dans ce cadre nous appelons à manifester aux cotés de la coordination lycéenne
Le samedi 2 avril à Paris. RV 15H République ( devant Go sport pour Sud)

LA LOI FILLON NE PASSERA PAS PAR NOUS !

Certes cette loi est votée. Mais peut-elle s’appliquer si nous refusons collectivement d’être les maillons de la chaîne ? Nous proposons aux personnels les pistes suivantes pour bloquer la mise en place de la loi FILLON.
Dans le second degré :
-  Etre présents collectivement dans les actions de blocages lancées par les lycéens.